Sur l' île Saint-Martin la faune sauvage est très limitée,
il y a plusieurs raisons à cela :

La mer isole les îles : c' est une caractéristique normale et logique qui concerne tous les
    environnements insulaires par rapport aux continents.

La surface de l' île est petite et offre peu de biotopes variés.

Les terres immergées de l'arc des petites Antilles datent du milieu de l' ère tertière,
    ce qui géologiquement est récent.
(Les mammifères étaient déjà bien diversifiés.)

En proportion, l'agression humaine ( pressions anthropiques ) est forte et les
    animaux n'y trouvent plus assez de zones de refuge.

[ ]  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Le Milieu sub tropical insulaire est de type sec

Pour survivre et perdurer les espèces animales ont dû s' adapter au conditions de l' environnement de l' île, c' est à dire au climat, au ressources alimentaires, à l' habitat et aux prédateurs.

Le climat est défini comme sub tropical sec. En conséquence la végétation est de type xérophyle c' est à dire adaptée à cette sécheresse. Sur l' île on trouve quelques endroits plus humides (zone sous le vent) qui offrent un biotope favorable à d' autres espèces.

L' alternance climatique ( saison des pluies / saison sêche ) et les passages de cyclones, rythment la vie et le développement des animaux.

[ ]    

   

 

 

 

 

 

 

 

 
Les Espèces :

Ici comme ailleurs, les espèces les plus nombreuses sont
    représentées par le groupe des insectes
( plus de 500 sp. ),
    puis les oiseaux
( un peu plus de 100 sp.).

Tandis que les mammifères et les reptiles sont en nombre très réduits
   
(avec environ 10 sp. pour chacun de ces Ordres.).

L'ordre des amphibiens étant le plus pauvre
    (avec seulement 3 espèces dont 2 d' introduction très récente.).

[ ]    

 

 

 

 

 

 

 


 
Des bestioles Dangereuse ?

Soyez rassurés, il n’ y a aucun serpent endémique dangereux dans la nature de Saint-Martin.

Par contre, méfiez-vous :
Dans les sous bois : Guêpes ( Poliste sp. ), qui défendent leur nids.
Dans les maisons : S
colopendres ( Scolopendra alternans ), qui peuvent
    vous pincer
(en réaction de défense), leur venin est douloutreux.


Liste des autres petites nuisances :

- Moustiques : (démangeaisons, paludisme, dengue hémorragique, ... et plus ).
- Simulies ou Yen-Yens : (démangeaisons.) Attaquent à l'aube et au crépuscule.
- Blattes, cafards, cancrelat : (souillures, vecteurs de maladies.)
- Tics :
(pyroplasmoses aux animaux).
- Rats :
( Leptospirose ).